Pensée stratégique, 4 manières de l’améliorer

pensée stratégique

Vous pensez que la stratégie est réservée aux managers seniors, aux cadres ayant 20 ans d’expérience minimum ? Pensez autrement. La stratégie est l’affaire de tous et fait partie de tous les niveaux de votre organisation. Faites-en abstraction et vous risquez de laisser passer une promotion ou de voir votre budget coupé en deux parce que la stratégie de votre département n’est pas claire.

Le savoir : Observer et suivez les tendances

Ne restez pas le nez dans vos missions, il est essentiel de savoir lever la tête et observer autre chose que le bout de son nez… Vous risquez de rater des informations importantes et de ne pas partir dans la bonne direction. Soyez toujours attentif à ce qui se passe dans votre domaine. Exemple pour les RH, soyez attentifs aux nouvelles approches de recrutement et de maintien de vos effectifs, à part si un taux de turnover qui crève le plafond ne vous fait pas peur…

Pour être stratégique, il vous faudra une bonne compréhension des modèles de votre business, du contexte et des attributs essentiels de votre organisation. Être capable de réfléchir et de se reporter aux informations pertinentes ne suffit pas. Vous devrez aussi :

  • Vous habituez à explorer et synthétiser les différentes tendances, et ce quotidiennement. Par exemple, faire attention aux problèmes redondants dans votre organisation et synthétiser les challenges que vos collègues rencontrent régulièrement.
  • Être proactif(ve) dans la communication avec vos pairs, qu’ils soient de votre organisation ou pas, pour comprendre toutes les facettes de votre marché. Puis transmettre ces informations à votre réseau.
  • Prendre la parfaite mesure de votre fonction et définir son impact stratégique sur l’organisation globale.

La réflexion : Posez les questions difficiles

Une fois que vous comprenez tous les rouages de votre domaine, vous pouvez commencez à vous poser les bonnes questions : « Comment puis-je élargir ce que j’analyse ? ». Le questionnement est l’essence même de la stratégie. En devenant plus curieux(se) et en abordant vos données sous une autre perspective, vous pourrez voir les différentes possibilités, les différentes approches et les différents résultats qui s’offrent à vous.

Par exemple, en restant sur les RH, vous pourriez vous demander à quoi la réussite ressemble, à long termet et à court terme ? Qu’est-ce qui pourrait l’impacter négativement ? Quels sont les signes précurseurs de succès ou au contraire d’échec ?

La parole : une stratégie solide

La pensée stratégique n’est utile que si elle se transforme en mots et ceux qui la pratiquent savent qu’ils doivent prioriser et ordonner leurs pensées. Ils structurent leurs écrits et paroles de sorte à ce que leur audience se concentre sur le cœur du message. Ils challengent sans cesse leurs équipes pour délier la parole et les idées. Les plus doués ammènent les autres à identifier leurs problèmes, à les comprendre et à mettre en place une stratégie efficace pour les résoudre. Si cela vous semble compliqué, c’est normal. Mais vous pouvez vous faciliter les choses en :

  • Ajoutant plus de structure à vos écrits et communications verbales. Regroupez et ordonnez les points importants, le plus succinctement possible.
  • Préparant votre auditoire en leur donnant à l’avance les différents sujets dont vous parlerez pour ne pas vous contenter de discuter les détails tactiques mais pour vraiment débattre.
  • Vous entraînant à donner l’information dès le départ au lieu de construire tout un discours qui vous mène à cette info.

L’action : Prenez le temps de réfléchir et d’accepter les désaccords

Si vous voyez que vous ne vous en sortez pas et que vous passez votre temps à courir après le temps, demandez-vous si toutes ces tâches sont nécessaires. Si vous n’avez pas besoin d’assister à cette réunion, n’y allez pas. Apprenez également que le débat n’est pas forcément synonyme de conflit, et quand bien même c’était le cas, ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Ne prenez pas les choses de manière personnelle, apprenez à vous détacher et écouter les autres. Pour ce faire, vous devez vous concentrer sur ce qui se dit, et pas qui le dit.

Améliorer votre façon de penser ne sera pas de tout repos et encore moins confortable. Vous aurez sûrement l’impression de faire du surplace, vous n’y verrez pas clair lorsque vous essaierez de passer outre vos suppositions et idées reçues mais vous prendrez goût au débat et à la curiosité. Et une fois que ce sera fait et que vous pourrez contribuer beaucoup plus à la bonne marche de votre organisation, vous vous rendrez compte que tous vos efforts en valaient la peine.

Signature

More about Rhabiha

Passionnée par la com et experte beauté, je partage avec vous mes connaissances et mes découvertes. N'hésitez pas à partager les vôtres !

2 thoughts on “Pensée stratégique, 4 manières de l’améliorer

  1. marie-caroline Rey

    J’ai lu de A à Z, l’article est bien pensé et j’apprécie!Avec ton blog on apprend,continue 🙂

    View Comment

    Répondre

    1. Rhabiha

      Merci Marie-Carolie 😀
      Mais c’est pas de mon ebook qu’on parlait ce matin ? ^^

      View Comment

      Répondre

Laisser un commentaire