Pour plus de performance, programmez vos breaks

idées, crétivité, performnce, efficience, efficacité, innovation

Imaginez-vous un vendredi après-midi, juste au moment de quitter votre poste, et on vous demande de résoudre deux problèmes qui exigent de vous de la créativité. Est-ce que vous :

  • Passez la moitié de votre temps à tenter de résoudre le premier problème et l’autre moitié à résoudre le deuxième problème ?

  • Alternez entre les deux tâches, avec des laps de temps déterminés (ex. toutes les 5 minutes) ?

  • Passez d’un sujet à l’autre selon vos envies ?

Selon un sondage exécuté par HBR, la majorité des sondés (quelques centaines) ont répondu qu’ils passeraient d’un sujet à l’autre selon leurs envies. Cette approche offre un maximum d’autonomie et de flexibilité, et vous permet de passer d’un problème à un autre quand vous vous sentez coincée.

Mais si le but ici est de trouver une solution de manière créative, cette approche est loin d’être optimale. Alterner entre les deux tâches avec des laps de temps déterminés serait une bien meilleure technique d’après les études publiées dans l’édition de Mars 2017 de HBR intitulée « Organizational Behavior and Human Decision Processes ».

Pourquoi passer d’un problème à un autre selon vos envies est une mauvaise idée, malgré le nombre accru de personnes ayant chosi cette réponse ? Et bien parce que, quand on essaie de résoudre un problème qui demande de la créativité, on se retrouve souvent dans une impasse sans même s’en rendre compte. On se retrouve à tourner en rond, avec les mêmes idées inefficaces et on ne se rend pas compte qu’il est temps de passer à autre chose. À l’inverse, passer d’un sujet à l’autre à intervalles réguliers remet les compteurs à zéro, permet d’avoir une toute autre approche et d’aborder les différents problèmes avec un regard neuf.

Durant cette même étude réalisée par HBR, on a demandé à nouveau aux participants de trouver des idées innovantes pour deux sujets différents en choisissant une des 3 approches précédemment évoquées. La plupart pensaient qu’il serait mieux de switcher entre les deux sujets selon leurs envies. À nouveau, les participants ayant comme instruction d’alterner d’un sujet à l’autre à intervalles réguliers ont produit plus d’idées innovantes.

Les personnes qui choisissent les deux autres approches semblent ne pas reconnaître l’état de pensée rigide dans lequel elles se trouvent. Les participants qui n’ont pas pris le temps de prendre du recul sur le sujet avaient plus tendance à écrire de nouvelles idées qui n’en étaient pas vraiment, sans même s’en rendre compte. Ils pensaient être sur la bonne voie et être inspirés mais en fait, ils ressassaient encore et toujours les mêmes idées. Sans les pauses nécessaires au cerveau, leur progression était limitée.

Les bénéfices d’alterner entre différents sujets à intervalles réguliers ont également été prouvés dans d’autres études, notamment celle de Steven Smith et ses collègues. Ces derniers ont déterminé que les individus à qui l’ont demandait de lister des idées selon différentes catégories, tout en switchant d’une catégorie à l’autre, trouvaient plus d’idées novatrices que les individus qui cherchaient d’abord toutes les idées d’une catégorie avant de passer à l’autre. Dans la même optique, d’autres études ont montré que des pauses brèves pendant le brainstorming pouvaient augmenter la diversité des idées générées. Ces études suggèrent que toute l’agitation de votre journée au travail peut éveiller et attiser votre créativité si vous en profitez pour prendre du recul et permettre à votre cerveau de se rebooter.

Quand vous travaillez sur des sujets pour lesquels être inventive serait un plus, faites des pauses pour rafraîchir vos pensées et faites-les à intervalles réguliers (utiliser un chronomètre si besoin). Quand l’alarme se déclenche, passez à un autre sujet ; remplissez vos fiches de remboursement de frais, checkez vos emails ou nettoyez votre bureau, puis retournez à votre mission principale. Si vous hésitez à prendre une pause parce que vous pensez être bien partie, soyez consciente que c’est peut-être une mauvaise impression. Quand on ne fait pas de pause, on a tendance à ruminer les mêmes idées donc demandez-vous si vos idées sont différentes qualitativement parlant. Et pour finir, ne sautez pas la pause déjeuner ! Épargnez-vous ce stress… Et ne vous culpabilisez pas de prendre des pauses, surtout si vous vous sentez coincée. Prendre des pauses à ce moment-là est en fait bien plus bénéfique que vous ne le pensez.

More about Rhabiha

Passionnée par la com et experte beauté, je partage avec vous mes connaissances et mes découvertes. N'hésitez pas à partager les vôtres !

Laisser un commentaire